Apprentissage multimédia

Les 10 principes de l’apprentissage multimédia d’après Richard E.Mayer

L’apprentissage multimédia, ça vous parle ? Pas trop ? Alors faisons connaissance avec le père de la théorie sur l’apprentissage multimédia : Richard E. Mayer.

Professeur émérite de psychologie à l’université de California, il a publié près de 400 articles sur les principes favorisant l’apprentissage en contexte multimédia.

Mais au fait, qu’entend-on par apprentissage multimédia ? 

C’est tout simplement l’apprentissage par les mots (écrits ou dictés) et les images (statiques ou dynamiques).

3 idées clés autour de ce concept :

  • Le double canal : nous utilisons des canaux séparés pour traiter les informations visuelles et verbales.
  • La capacité limitée : gare à la saturation ! Chaque canal ne peut intégrer qu’un nombre limité d’éléments.
  • Le processus actif : sélectionner, organiser, intégrer…Pour apprendre rien ne vaut l’activité cognitive.

Concrètement, comment s’appliquent ces principes ?

Voici la recette de Monsieur Mayer.

1- Le principe de cohérence

Supprimez les informations non pertinentes et non essentielles des contenus pédagogiques, en focalisant le discours sur un élément spécifique.

2-  Le surlignage

Mettez en relief les informations les plus importantes pour orienter l’attention des apprenants et augmenter le taux de rétention.

3- La redondance

Présenter les mêmes informations de plusieurs manières (par exemple écrire à l’écran le texte énoncé à l’oral) risque de saturer les canaux, préférez les mots clés.

4- La contiguïté spatiale

Rapprocher les images et les textes associés favorise leur mémorisation.

5- La contiguïté temporelle

Faire apparaître les animations simultanément aux narrations plutôt que successivement.

6- La segmentation des contenus

Fragmentez les contenus pédagogiques en petits segments pour ne pas surcharger la mémoire de travail de l’apprenant. Préférez 5 vidéos de 3 minutes, par exemple, qu’une vidéo de 15 minutes.

7- Le pré-entraînement

Présenter aux apprenants des informations préalables au cours leur permet de s’entraîner et de dédier davantage de capacité cognitive à la séquence d’apprentissage principale.

8- Le principe de modalité

Evitez la saturation des canaux visuels en présentant une image avec un commentaire oral plutôt qu’écrit.

9- L’intégration multimédia

Combiner mots et images favorise le traitement de l’information.

10- La personnalisation

Adoptez un style de langage conversationnel dans les explications en utilisant le « Vous », plutôt qu’un style formel, afin que vos apprenants se sentent plus impliqués.

Comme toute recette, elle demande à être adaptée en fonction des contextes et parfois vous n’aurez pas tous les ingrédients sous la main. Pas d’inquiétude vos formations multimédia seront assurément savoureuses.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’article complet de Richard E. Mayer : « Applying the Science of Learning : Evidence-Based Principles for the Design of Multimedia Instruction »University of California, Santa Barbara

Laisser un commentaire