3 questions a samia lévy-djebbour ars ile de france digital learning thinkovery

3 questions à Samia Lévy-Djebbour, Coordinatrice efficience des pratiques pour ARS Île-de-France

Début 2016, et pour une durée d’un an, l’Agence Régionale de Santé (ARS) Île-de-France lançait une campagne régionale nommée « Pare à chute ». En 2017, afin de prolonger et d’étendre cette campagne, l’ARS a décidé d’utiliser le Digital Learning et de transformer cette campagne en MOOC, permettant ainsi de toucher le maximum de structures.

 
L’ARS nous a confié la réalisation de ce MOOC dans une démarche de co-construction du parcours. Un accompagnement complet, de la conception pédagogique à la réalisation des films. Ce parcours de Digital Learning contient des vidéos reportages, des interviews ainsi que des ressources complémentaires.

Ce MOOC doit permettre de prolonger et étendre le succès de la campagne en incitant les établissements à s’engager complètement dans la démarche de réduction des risques de chute grave, laquelle constitue un véritable enjeu de santé publique.

Le Dr Samia Lévy-Djebbour, coordinatrice efficience des pratiques au département d’appui à la transformation des organisations en santé, revient sur ce projet.

Nous avons choisi Thinkovery car cette entreprise nous proposait un projet ludique et co-construit. En outre, elle est force de proposition et propose une réelle expertise dans le domaine de la santé.

logo ars ile de france mooc thinkovery

A quelle problématique avez-vous souhaité répondre avec ce MOOC concernant la formation/sensibilisation à la prévention des chutes et des blessures induites ?

Aujourd’hui, la chute est considérée en France comme quelque chose de banal et inévitable notamment chez la personne âgée. Par conséquent, peu de démarches préventives sont entreprises à domicile. Au sein des institutions, l’effet inverse se produit, les procédures mises en place amènent à un grand nombre de contentions inutiles, ce qui nuit à la qualité de vie du résident et, lorsqu’il chute, augmente même la probabilité des conséquences graves.

L’idée du « MOOC pare à chute », en ce qui concerne les professionnels de santé, est d’améliorer leurs connaissances sur le sujet, et de lutter contre les idées reçues et les tabous concernant notamment la contention.
De manière plus globale, ce MOOC étant également destiné aux patients et aux aidants, l’objectif est de sensibiliser sur la part évitable des chutes ainsi que de leurs conséquences graves mais également sur les moyens de les diminuer.

En outre, la signature ARS permet de faire passer un message validé par les pouvoirs publics, ce qui en augmente l’impact.

 

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

En quoi le Digital Learning est-il pertinent pour l’Agence Régionale de Santé (ARS) sur un sujet comme celui-ci ?

En février 2016, l’Agence régionale de santé d’Île-de-France a lancé la campagne « Pare à chute, maîtriser le risque » pour une durée d’un an.
L’objectif de cette campagne était d’accompagner les établissements sanitaires, médico-sociaux et les structures intervenant au domicile pour diminuer les chutes graves et favoriser la mobilité.

Cependant, cette campagne n’a pas pu toucher l’ensemble des structures et des professionnels d’Ile de France pour des raisons de disponibilité, de logistique mais aussi de timing.

Dans ce cadre, le digital learning est particulièrement adapté car il est ouvert à tous, à n’importe quel moment, facile d’accès et ludique. Les messages-clefs deviennent facilement compréhensibles grâce à cet outil accessible à tous les publics.
En outre, c’est un outil qui nous a permis de capitaliser sur la campagne et qui nous permettra à l’avenir de diffuser ses enseignements largement.

ars pare a chute mooc thinkovery

Après cette expérience, avez-vous identifié quels sont les avantages et les limites de la mise en place d’un tel dispositif digital ?

Malgré quelques inconvénients, comme une charge de travail plus importante qu’estimée initialement et surtout chronophage, cette expérience reste très positive. En effet, la co-construction du parcours pédagogique, des scénarii des vidéos, etc. avec l’équipe de Thinkovery nous a permis en premier lieu de prendre du recul sur le travail effectué jusqu’alors. En outre, le dispositif digital est un réel vecteur de transmission apprécié de nos partenaires sur le terrain.

L’accueil réservé au MOOC nous montre ainsi qu’ils sont prêts à s’en emparer pour faire perdurer la campagne « pare à chute ». Le travail effectué par l’Agence mais aussi par les différents établissements qui ont pris part à la campagne « pare à chute » est ainsi valorisé.

 

Vous avez un projet de digitalisation de formation ?

 

Laisser un commentaire