3 questions à Xavier Parduyns, Digital Marketing Manager pour MySkillCamp

MySkillCamp est une plateforme comprenant 3 outils qui rendent l'apprentissage intuitif, convivial et collaboratif. Ce Learning Hub belge, créé en 2016, a su trouver sa place sur le marché européen du Digital Learning. Xavier Parduyns, Digital Marketing Manager, analyse les comportements des clients et prospects pour permettre à MySkillCamp de proposer des outils qui répondent à leurs attentes.

Comment imaginez-vous l’évolution de votre activité dans les années à venir ?

Dans les deux prochaines années, les formations en blended learning vont fortement augmenter. Le mélange du présentiel et du digital learning est un vrai avantage pour l’utilisateur. Le digital permet d’augmenter l’engagement des apprenants en leur proposant des contenus plus interactifs. Le présentiel permet, quant à lui, de garder une dimension plus sociale avec une présence physique du formateur.

Mais avec l’émergence du Big Data depuis quelques années, l’adaptive learning deviendra la formation de demain. Grâce aux informations récoltées sur les apprenants lors de leurs précédentes formations et différentes recherches, il sera possible de leur proposer des cours qui leur correspondent : le sujet du cours, sa composition (présentiel, vidéo, quizz…), sa durée par exemple. L’apprenant bénéficiera d’une formation dont il pourra tirer le maximum de nouvelles connaissances et compétences.

Quel(s) manque(s), quel(s) enjeu(x) le digital learning vient-il satisfaire ?

Le problème principal que l’on rencontre en formation est le manque d’engagement des apprenants dans les formations en présentiel. C’est pourquoi la formation numérique a un rôle important à jouer. Le blended learning permet d’augmenter l’engagement des apprenants en leur proposant une manière plus ludique, complète et adaptable de se former.
Avant, il fallait mobiliser toute une équipe pour organiser la formation de ses collaborateurs : un responsable formation, un responsable ressources humaines et un formateur au minimum à chaque session. Il était donc important de réduire les coûts de formation, ce qui est possible avec le digital learning. Une fois la formation créée, elle peut être suivie par 15 collaborateurs comme 1200, la semaine suivant son lancement ou un an plus tard. Sans engendrer de coûts supplémentaires en termes de formateur, de salle de formation… Cependant, l’évolution qui doit voir le jour rapidement est une plateforme LMS qui s’adapte au nombre d’utilisateurs, pour permettre une plus grande flexibilité des formations.

Quelles sont les clés pour une formation numérique réussie ?

Pour que l’apprenant puisse tirer le maximum de sa formation, elle doit être courte, divisée en modules avec des vidéos de moins de 5 minutes, et personnalisée. Elle doit s’adapter à la vitesse d’apprentissage de l’utilisateur, à son niveau initial de connaissance sur le sujet mais aussi en fonction des compétences acquises au cours de la formation.
Elle doit être disponible partout, c’est-à-dire mobile, pour s’adapter au maximum à l’emploi du temps de l’apprenant et aux nouvelles manières de consommer l’information.
La cible de la formation doit être le plus large possible pour augmenter le nombre de participants et améliorer les échanges productifs entre les apprenants.
Les modules proposés doivent être variés et l’apprenant doit avoir la possibilité de choisir son module.
En un mot, la formation proposée à l’apprenant doit être synonyme de souplesse.

 

Rendez-vous sur MySkillCamp pour en savoir plus sur les services qu’ils proposent.

Laisser un commentaire