micro-learning qu est ce que c est thinkovery

Micro-Learning : Qu’est ce que c’est en définitive ?

Tout le monde en parle mais qu’est-ce que c’est vraiment? Modules raccourcis et adaptés aux besoins : tour d’horizon du micro-learning en entreprise.

 
L’évolution de la société influence la formation et différents mécanismes commencent à se distinguer dans le vaste monde du digital learning: gamification, blended learning, social learning, mobile learning ou micro-learning. Ce dernier est de plus en plus apprécié des professionnels car il favorise un apprentissage rapide.

Qu’est ce que le Micro-Learning ?

La définition du micro-learning : Appelé aussi micro-apprentissage (ou Learning Nuggets en anglais) est une méthode d’apprentissage à distance se composant de modules courts (de 20 secondes à 5 minutes) consacrés à une notion précise et disponibles à n’importe quel moment. Ces « nuggets » sont à consommer dès qu’un besoin (ou une fringale) de savoirs se fait ressentir.

Les points essentiels du micro-apprentissage :

  • Learner Centric. L’apprenant est au coeur de sa formation, il va chercher ses modules quand il en a besoin.
  • Mobilité. cette formation se doit d’être ATAWAD (anytime, anywhere, any device).
  • Rapidité. Les capsules font entre 30 secondes et 5 minutes, elles se consomment sur le pouce.
  • Innovation. La formation ne se fait pas sous forme de parcours d’apprentissage “cadré”
  • A la demande. Les modules s’adaptent à la tâche qui est réalisée (ou qui va être réalisée dans un futur proche).

 

Vous avez un projet de
digitalisation de formation ?

La liberté de se former

Le micro-learning en entreprise répond aux attentes des collaborateurs dans leur milieu professionnel : des capsules de formation rapides qui correspondent à leur besoin immédiat.

C’est un choix stratégique pour l’entreprise que d’opter pour ce mode d’apprentissage. Ainsi en mettant à disposition tous les modules dont va avoir besoin le salarié, elle laisse la liberté de choisir. Choisir quelle formation veut suivre le collaborateur, à quel moment, dans quel lieu et sur quel terminal. L’apprenant a les cartes en mains pour réussir par lui-même, sans contrainte imposée par sa hiérarchie.

Les + du micro-learning pour les collaborateurs :

  • les capsules ne durent pas plus de 5 minutes, elles se glissent parfaitement dans les emplois du temps de plus en plus intensifs qui mêlent travail et vie personnelle. Un comptable peut se former à une compétence dont il aura besoin dans les jours suivants, en rentrant chez lui pendant qu’il prend les transports en commun, par exemple.
  • cette stratégie de formation choisie par l’entreprise a pour but de responsabiliser totalement le collaborateur dans l’exercice de son métier. Il devient maître de son parcours, valorisé et motivé par les nouvelles compétences qu’il développe au fur et à mesure.
definition microlearning thinkovery

La diffusion du micro-learning

  • La qualification des effectifs est un enjeu impératif pour la direction. Mais la formation présentielle ou le e-learning prennent du temps de travail au collaborateur. C’est là, qu’intervient le micro-learning.

La formation en micro-apprentissage est hébergée sur des plateformes spécifiques, ce sont des mines de savoirs dans lesquelles l’apprenant va piocher. Le point fort de ces plateformes est la rapidité avec laquelle elles répondent à la demande. Pas besoin d’arpenter les moteurs de recherches ou de demander à ses collègues comment faire pour réaliser une tâche que l’on ne sait pas faire. La plateforme vous apporte instantanément la réponse.

Cette méthode d’apprentissage a tout pour plaire dans son fonctionnement et devient vite indispensable en s’ancrant dans les gestes quotidiens du collaborateur. Les capsules (ou “nuggets”) vont droit au but, les informations s’imprègnent vite. Les contenus pédagogiques s’accumulent et se rassemblent comme des fiches-outils que l’on rangerait dans un classeur de compétences.

Le + du micro-learning en entreprise :

  • l’apprenant prend rapidement en main les aides mises à sa disposition, elles l’aident dans sa vie professionnelle au quotidien en lui faisant gagner un temps considérable qu’il transforme en efficacité pour l’entreprise.

Des capsules immédiates pour une formation complète

  • En 2016, 30% des Français sont équipés du triple combo ordinateur / tablette / smartphone.**

De nos jours, de plus en plus de salariés sur leur lieu de travail recherchent des informations professionnelles grâce à leur smartphone personnel. Ce qui conduit à la hausse des PME, en France, qui pratiquent le “BYOD” (Bring your own device – apportez vos appareils personnels). Le micro-apprentissage ne doit pas être une contrainte car la formation est digitale. Chaque collaborateur doit être en mesure de suivre le grain qu’il veut, quand il veut.

Il est important que cette méthode soit implantée dans une stratégie de formation globale qui s’inscrit dans la continuité pour une acquisition de compétences régulière et efficace. Ces formations correspondent à une tâche bien précise, et sont au final, comme un nuage de particules qui, une fois rassemblées, forment un ensemble conséquent, rempli de matière.

Le + du micro-learning en entreprise :

  • toutes les formations sont mises à disposition de l’apprenant, dans un but bien précis : booster des compétences sélectionnées dans la stratégie de formation réalisée en amont.

Le micro-learning, tout aussi pertinent pour les softs skills que pour les hards skills

Softs Skills / Hards Skills ? Quésaco ? Il s’agit des compétences douces et des compétences fortes que l’on développe tout au long de notre vie :

Les compétences fortes, ou techniques, font référence à celles accumulées dans notre métier (savoir utiliser un outil d’une manière spécifique, remplir minutieusement un tableur…).
– En revanche, les “softs skills” sont moins déterminables de manière catégorique. Ce sont les caractéristiques mentales, reliées à notre personnalité, et qui sont recherchées par les employeurs car elles sont synonymes de cohésion, de collaboration et de communication interne réussie.

Le micro-learning est un facteur de développement des softs-skills car il s’implante naturellement dans le quotidien du collaborateur pour l’aider à accroître ses performances par lui-même.

D’autre part, il apporte une réponse à la demande de plus en plus forte en terme de formations, et cela compte tenu des normes qui se créent et se renouvellent sans cesse. Le terme de “formation” n’a pas souvent la côte auprès des collaborateurs… Les modules d’e-learning atteignent rarement des taux de complétude satisfaisants. Et pour cause, l’apprenant n’est pas attiré par le support ou par le contenu, il n’y trouve pas ce qu’il cherche rapidement, il ne s’amuse pas, ne se divertit pas. Danone a su surfé sur ce mouvement en créant le “One learning day” ou comment les collaborateurs peuvent apprendre plus vite que le rythme du changement. Chaque jour, une nouvelle connaissance est disponible à n’importe quel moment, n’importe où et sur n’importe quel terminal.

Les + du micro-learning en entreprise :

  • Il developpe les Hards Skills grâce aux capsules de formation, mais le cheminement et la recherche de cette formation va amener l’apprenant à développer en parallèle des softs skills nécessaires en entreprise.
  • les micro-formations que suit l’apprenant, développent en lui certaines compétences mais du fait de la régularité et de l’accessibilité du contenu, le collaborateur prend plaisir à se former. Accroître sa productivité et son efficacité deviennent un enjeu quotidien pour lui.

“Le bon apprentissage au bon moment”
Pour le cofondateur de Grovo, Jeff Fernandez, “l’apprentissage sur son lieu de travail ne consiste pas à accroître ce que vous savez mais à transformer ce que vous faites”.

Le digital prend peu à peu la place du présentiel, le micro-learning bouscule les codes des parcours de formation conventionnels.

 

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

 

Sources :
* http://www.e-learning-letter.com/info_article/m/810/variations-sur-les-chiffres-du-digital-learning.html
** https://www.macg.co/ailleurs/2016/11/le-trio-ordinateur-tablette-smartphone-est-le-multi-equipement-le-plus-repandu-en-france-96505

Laisser un commentaire