30 novembre 2020  - Boîte à outils - Digital Learning

Les étapes pour réussir un podcast en Digital Learning

Comme nous l’avons vu dans cet article, le podcast est un outil à la mode qui dispose de nombreux avantages. Il peut s’avérer très efficace dans le domaine du digital learning, s’il est pensé en fonction de vos apprenants et du contenu de la formation. 

Si maintenant, vous savez que cet outil peut être intéressant pour votre cible, vous vous demandez sûrement comment concrètement créer un podcast engageant ?

Plusieurs étapes clés sont nécessaires pour un podcast réussi et engageant. Comment réaliser un podcast pour votre formation ? Découvrez les conseils de nos experts !

Penser conception pédagogique et message 

Avant de vous lancer dans la réalisation du podcast, il faut penser à ce que vous allez dire et ce dont vous allez parler. Gardons en tête que, pour être efficace et engageant, il doit être construit autour de vos apprenants. Que veux apprendre votre audience ? Mettez vous dans la peau de votre cible.

  • La première étape est de définir le sujet. Quel est le thème précis que vous allez aborder ?
  • Dans le contenu de votre formation, sélectionnez ensuite les concepts clés. Il s’agit des principales connaissances et les messages qui doivent être transmis pour que l’apprenant ressorte transformé. Le podcast doit lui permettre d’acquérir certaines compétences. Sélectionnez donc des informations qui vont ensemble et que vous pouvez rassembler. Les concepts doivent également être traductibles dans ce format. Par exemple, si l’image est essentielle pour que le concept soit compris, le podcast ne sera pas adapté.
  • Le contenu du podcast est maintenant un peu plus clair. Il faut ensuite choisir l’angle que vous prendrez. Choisissez-le de sorte à ce qu’il corresponde à vos apprenants et répondent à leurs besoins et interrogations sur le sujet. Ont-ils besoin d’un partage d’expérience sur un sujet pour confronter leurs pratiques ou d’avoir un expert qui leur donne des informations précises ?
  • Choisissez également le ton que vous souhaitez prendre. Humoristique, sérieux ? Cela dépendra en grande partie de vos apprenants et du contenu de votre formation. 
  • Enfin il faut penser au dispositif global. Le podcast s’inscrit dans un dispositif complet en complément d’autres formats. Il peut intervenir en introduction du module, comme format unique ou en complément de vidéos, infographies ou même au sein d’une formation présentielle.

Décider ensuite de la forme et du déroulé 

Une fois le contenu identifié, le message et l’angle choisi, il faut sélectionner la forme et établir le déroulé. C’est la phase qu’on appelle de scénarisation, identifier la façon dont on veut transmettre le contenu. 

Peu importe la forme que l’on sélectionne, il faut écrire un synopsis. Même si certaines formes se prêtent plus à l’improvisation, il s’agit d’une formation et elle doit aborder des concepts. N’oubliez donc pas d’écrire précisément ce qui doit être dit, pour ne rien oublier. Avoir un ordre et une structure est essentiel pour garder l’attention ! 

Voici une description des différentes formes que peut prendre le podcast, chacune ayant ses avantages :

Rappelons que cet outil est à l’origine, un replay d’émissions de radios. Dans un dispositif de learning, il n’a pas les mêmes caractéristiques. Pour les émissions en rediffusion, les podcasts sont généralement assez longs et s’écoutent en mode “fleuve”.

En formation, pour ne pas perdre l’apprenant, il faut plutôt miser sur un format court.

Passer ensuite à la réalisation 

C’est le moment de passer à l’action ! 

En digital learning, le podcast est rarement une émission en direct mais plutôt un contenu pré enregistré et diffusé en format numérique. De ce fait, les attentes des apprenants ne sont pas les mêmes. Lors d’un direct, nous acceptons une qualité audio moins bonne, puisque l’objectif est d’avoir l’information tout de suite. 

En revanche, dans un dispositif de digital learning, l’apprenant s’attend à un contenu agréable à l’écoute, avec un rendu qualitatif qui facilitera son attention. 

Pour cela 2 étapes sont nécessaires à la production d’un podcast réussi :

L’enregistrement

La première étape est celle de l’enregistrement et de prise de son. Plusieurs grandes variables rentrent en compte :

  • L’environnement : l’idéal, vous vous en doutez, est un environnement calme, une salle sans bruits parasites et sans trop de résonance. Mais ce n’est pas toujours le cas. Quand vous allez interviewer un expert, vous êtes souvent dans son environnement de travail qui est rarement un studio radio. Des fois, il faut s’installer vite. Le lieu impactera donc votre choix de matériel et le traitement de l’audio par la suite.
  • Les personnes : Dans un podcast, les personnes sont généralement plus à l’aise que devant une caméra. Cependant, quelquefois, elles peuvent être impressionnées par le matériel et se crisper. Intervenir dans un podcast n’est pas inné et il faut s’y préparer. Plusieurs choix s’offrent alors à vous : 
    • Laisser la personne dans une position où elle est confortable. Dans ce cas la qualité audio sera peut être moins bonne mais sa parole et son témoignage plus libres. 
    • La placer dans une position plus adéquate pour la prise de son, l’audio sera meilleur mais elle risque de perdre ses moyens. 

A vous de choisir mais surtout de vous adapter à la personne !

Enfin, pour que le podcast capte sa cible, la voix est primordiale. Elle va servir à créer un lien. Audible, posée et chaleureuse sont les maîtres mots.

C’est dans les fréquences graves, que se trouvent les voix les plus chaleureuses

  • Le matériel : Vient ensuite le choix du matériel. Il dépend, comme nous venons de le voir, de l’environnement et de la personne. Selon nos experts, plusieurs dispositifs peuvent être envisagés. Le premier outil est un enregistreur audio. Pour notre part nous utilisons un Zoom h4n. Ensuite, il y a le micro. Cela peut être un micro cravate. Moins intrusif, il mettra la personne plus à l’aise, mais attention aux bruits parasites lorsqu’elle bouge. Il y a aussi la possibilité d’utiliser un micro cardioide avec un filtre ou une bonnette.

NB : Dans le contexte sanitaire du Covid-19, le podcast peut être un outil qui semble plus facile d’utilisation. En effet, on peut s’enregistrer à distance à l’aide de logiciels tels que Zencastr, Zoom, Skype… L’enregistrement d’un appel téléphonique est également possible. Attention dans ce cas, à ce que chaque personne s’enregistre de son côté, à l’aide de l’enregistreur de son téléphone. Mais selon nos experts : 

La qualité sera moindre et dépendra beaucoup de la personne interviewée, de ses connaissances en matériel, de son expérience en numérique …

La post production

Vous allez  nous dire : ça doit être moins long que pour la vidéo, puisqu’il n’y a que le son à gérer ? 

Oui, il n’y a pas la partie image, mais l’audio se doit donc d’être encore meilleur. Sur une vidéo, l’attention n’est pas autant portée sur le son, puisque l’image vient compléter. Ici le son doit être irréprochable, pour que l’auditeur ait l’impression d’avoir quelqu’un qui lui parle à l’oreille.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser un podcast n’est donc pas un simple enregistrement d’une interview. Il est nécessaire d’avoir un vrai traitement par la suite, pour un rendu optimal. 

Tout d’abord à partir de l’enregistrement, il faut traiter les bruits

On sépare les fréquences de la voix de la personne, pour les augmenter et celles des bruits ambiants pour pouvoir les supprimer.

Plus la qualité audio de l’enregistrement est bonne, moins il y aura de traitement.

C’est également le moment d’inclure une empreinte sonore. Elle n’est pas obligatoire et dépend du contexte et de la forme du podcast. Dans certains cas, avoir trop de jingles peut devenir gadget et avoir un impact négatif sur l’image de la formation. En revanche dans certains cas (défini par le contexte de la formation, vos cibles, votre contenu …) l’empreinte sonore sera bénéfique. Par exemple, dans le cadre de récit, et de témoignages, sur des sujets sensibles, l’habillage de l’audio ne sera pas nécessaire. Mieux vaut miser sur une qualité de son optimale. Mais si le message se décline en une série d’émissions qui reprennent les codes de l’interview, une fiction audio ou un documentaire, alors une signature audio, un générique ou encore des jingles, seront les bienvenus. 

Encore une fois tout dépend de ce que l’on veut obtenir comme rendu ! 

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour créer un podcast réussi. N’oubliez pas que ce n’est pas l’outil qui compte mais son adéquation avec votre cible, ses besoins et le contenu de votre formation.

Vous souhaitez vous faire accompagner pour mettre en place une stratégie de digital learning incluant des podcasts ? Contactez-nous

À propos de l'auteur

Léa Renoux Chouteau

Chargée de communication et marketing

Laissez un commentaire